Qui sommes-nous ?

GIF - 14.7 ko

Fondée en 1998, suite à la rédaction d’un éditorial du Monde diplomatique : « Désarmer les marchés » (décembre 1997), Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne) promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, économique, sociale et culturelle dans l’ensemble du monde.

Attac se revendique comme un mouvement d’éducation populaire tourné vers l’action, considérant que le premier outil pour changer le monde est le savoir des citoyens. Attac produit analyses et expertises, organise des conférences, des réunions publiques, participe à des manifestations…

Fin 2010, Attac est présente dans une cinquantaine de pays, chaque organisation nationale étant autonome et devant simplement adhérer à la plateforme internationale ; Attac France compte près de 10 000 membres et plus de 170 comités locaux.

L’association est dirigée par un conseil d’administration de 42 membres élus par les adhérents, et dispose de l’expertise d’un conseil scientifique de 110 membres.

Qui sommes-nous ?

GIF - 14.7 ko

Fondée en 1998, suite à la rédaction d’un éditorial du Monde diplomatique : « Désarmer les marchés » (décembre 1997), Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne) promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, économique, sociale et culturelle dans l’ensemble du monde.

Attac se revendique comme un mouvement d’éducation populaire tourné vers l’action, considérant que le premier outil pour changer le monde est le savoir des citoyens. Attac produit analyses et expertises, organise des conférences, des réunions publiques, participe à des manifestations…

Fin 2010, Attac est présente dans une cinquantaine de pays, chaque organisation nationale étant autonome et devant simplement adhérer à la plateforme internationale ; Attac France compte près de 10 000 membres et plus de 170 comités locaux.

L’association est dirigée par un conseil d’administration de 42 membres élus par les adhérents, et dispose de l’expertise d’un conseil scientifique de 110 membres.

  • Violence sanitaire et violence policière

    16 février, dans le blog Contre-hégémonie

    Un jeu de marionnettes et de palinodies nous en dit plus long que des kilomètres d’analyse, en période de pandémie virale, sur ce qu’il en est du rapport réel de la raison d’État à la question de la santé. Et nous offre une réponse claire à la question suivante : à qui s’adressent les discours de protection de la santé ? Et surtout : à qui ne s’adressent-ils pas ?
    1. Deux levers de rideau sur un théâtre de marionnettes
    Le vendredi 3 avril 2020, jour qui aurait dû être celui du rusch de départ en vacances de (...)

  • Complotisme imaginaire et discrimination réelle

    16 février, dans le blog Contre-hégémonie

    Sur un document de rentrée du Ministère de l’Éducation nationale.
    Une note simplement abjecte vient d’être diffusée par le Ministère de l’Éducation nationale, en vue de la réouverture programmée des écoles mettant fin à la période de confinement lié à la pandémie de Covid 19. Le virus y est implicitement identifié à une certaine catégorie de population (définie elle-même par sa pulsion « coutumière » à la « satisfaction vengeresse ») dans le titre même. C’est d’abord un manifeste islamophobe et raciste.
    Mais (...)

  • Quel besoin de République ?

    14 février, dans le blog Contre-hégémonie

    Dans la Constitution de la 5e République française, il est écrit dès l’Article 1 que : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. » Les principes sont là, bien affichés mais c’est la liberté d’entreprendre pour le profit qui domine constamment le souci d’une République sociale secondarisée au moment où son besoin se fait sentir.
    C’est là le propre du système capitaliste dominant que de faire prévaloir la logique de profit mais cette domination peut être contenue, limitée grâce à (...)

  • Tchad : Non au 6éme mandat d’Idriss Déby

    3 février, dans le blog Groupe Afrique

    Le gouvernement tchadien a interdit plusieurs manifestations prévues par l’opposition, qui réclame plus de justice sociale et l’alternance politique. Alors que le président Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 30 ans, doit être investi le 6 février 2021 par son parti candidat, à l’élection présidentielle d’avril.
    « Le ministère de la sécurité publique et de l’immigration (…) ne saurait permettre l’organisation de telles manifestations susceptibles d’engendrer des troubles à l’ordre public sur l’ensemble du (...)

  • A bas l’ingérence française (Attac Togo)

    18 janvier, dans le blog Groupe Afrique

    Attac Togo • Salue la maturité du peuple malien et de son armée, pour avoir réussi à créer la situation d’une transition sans effusion de sang, en toute sérénité malgré les menaces en tous genres, en l’occurrence les agitations de certains chefs d’Etat nostalgiques de la terreur et syndicalistes d’une CEDEAO tournée exclusivement vers les intérêts des chefs d’Etat et non des populations,
    • Encourage, face à la force des choses, les peuples souverains et mal gouvernés d’Afrique à s’engager dans cette (...)

  • Pour une police de la confiance

    16 décembre 2020, dans le blog Commission démocratie

    Voir l’article en pdf Un contexte en évolution
    C’est peu de dire que les Français, ou du moins une large partie d’entre eux, ont perdu confiance dans la police, police qu’il est aujourd’hui difficile de qualifier de leur police. Beaucoup en ont peur, non pas parce qu’ils sont des délinquants, mais parce qu’ils habitent des quartiers défavorisés, qu’ils sont issus de l’immigration, même s’ils sont français depuis plusieurs générations, qu’ils n’ont pas rempli correctement leur Ausweis de sortie, parce (...)

  • Une vague d’espoir

    25 novembre 2020, dans le blog Contre-hégémonie

    Un regain électoral
    Le dimanche 28 juin dernier, s’est ouverte une nouvelle page de la vie municipale : à la tête de coalitions de gauche, les écologistes ont remporté un large succès, et se sont implantés dans les plus grandes villes de France. Marseille, Lyon (y compris la métropole), Bordeaux, Strasbourg, Grenoble qui avait initié ce processus à l’élection précédente. Mais également dans plusieurs villes moyennes, comme Besançon, Tours, Annecy, Poitiers, Bègles, Colombes... Une trentaine de (...)

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .