• Sankara leader africain (essai de Djilali Benamrane)

    6 novembre 2016, par Groupe Afrique

    Le capitaine Thomas Sankara n’aura présidé aux destinées de la Haute-Volta, devenue sous sa présidence le Burkina Faso, « le pays des hommes intègres », que quatre années (1983-1987).
    À 38 ans à peine, il fut assassiné par son compagnon d’armes, le capitaine Blaise Compaoré, lequel aura tout tenté pour effacer l’œuvre révolutionnaire accomplie par son prédécesseur. Aujourd’hui, après la fuite du président Compaoré, le génie, l’œuvre et la pensée du président Sankara commencent à resurgir des ténèbres et le leader africain fait l’objet de témoignages dithyrambiques et élogieux.
    SANKARA, LEADER AFRICAIN de Djilali (...)

  • Visas refusés à des invités du FSM

    13 août 2016, par Groupe Afrique

    Attac dénonce l’attitude du gouvernement canadien.
    Attac Québec et l’ensemble des groupes Attac réunis en ce moment à Montréal déplorent que deux représentants d’Afrique - Serigne Sarr d’Attac Sénégal et Adjambao Ibrahim d’Attac Togo - se soient vu refuser leur visa d’entrée au Canada et ne pourront donc pas participer au Forum social mondial (FSM) qui se tient présentement à Montréal. Ces refus concordent malheureusement avec des centaines d’autres, dénoncés auprès du gouvernement canadien et dans les médias, tout aussi irrecevables.
    Les raisons du rejet de la demande d’Adjambao Ibrahim, qui devait (...)

  • Refus de visas de participants du Sud pour le FSM de Montréal (protestation du CRID)

    5 août 2016, par Groupe Afrique

    Le CRID, collectif d’une cinquantaine d’associations de solidarité internationale françaises, coordonne la délégation des acteurs français qui participeront au Forum social mondial organisé à Montréal du 9 au 14 août. Cette délégation rassemble près de 400 professionnels et bénévoles français engagés pour la solidarité internationale et les droits humains mais aussi des militants et des bénévoles de leurs organisations partenaires dans des dizaines de pays du « Sud » de notre planète.
    La solidarité internationale et l’engagement citoyen pour la construire sont des valeurs cardinales de sociétés justes (...)

  • Les mouvements sociaux Ouest Africains réclament un retour du FSM au Sud !

    20 juillet 2016, par Groupe Afrique

    Après plus de deux décennies de mondialisation : Quels défis de gouvernance dans un contexte de crises politiques, socio-économiques et sécuritaires et quelles réponses du mouvement social africain ?
    Déclaration finale du FSOA 2016 à Conakry
    Nous femmes, hommes, jeunes, étudiant-e-s paysan-ne-s, commerçant-e-s, chercheurs, migrant-e-s, activistes sociaux, citoyen-ne-s de l’espace Ouest Africain, mobilisés du 13 au 16 juillet à Conakry, République de Guinée, adoptons la présente déclaration à l’occasion de la 5e édition du Forum Social Ouest Africain qui a porté sur le thème central « Après (...)

  • La Guinée montre la voie (Samir Abi)

    15 juillet 2016, par Groupe Afrique

    Enfin une cinquième édition du Forum Social Ouest Africain. Plus de huit ans après la dernière édition tenue à Lomé en janvier 2008, 4000 personnes étaient mobilisées au Palais des Peuples de Conakry ce mercredi 13 juillet pour la cérémonie d’ouverture du Forum Social Ouest Africain (FSOA).
    Venus par bus ou par vol, les délégués de la Gambie, du Mali, du Nigéria, du Sénégal et du Togo ont répondu présent à l’appel de leurs homologues de Guinée. Et le succès était au rendez-vous. Tout le gratin politique guinéen était mobilisé pour l’occasion. Du plus haut sommet de l’Etat jusqu’aux citoyens (...)

  • Burkina-Faso : déclaration sur la situation nationale

    24 septembre 2015, par Groupe Afrique

    Au lendemain de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, qui a marqué le coup d’arrêt à la tyrannie et au pouvoir à vie de Blaise Compaoré, le Burkina Faso fait face à la relique la plus hideuse de ce pouvoir déchu : le régiment de sécurité présidentielle (RSP).
    En effet le RSP, avec à sa tête le fantasque Gal. Diendéré, a décidé contre toute attente d’interrompre le processus démocratique ce 16 septembre 2015, à moins d’un mois d’élections démocratiques. Sous de prétextes fallacieux, le RSP souhaite réinstaller l’ordre ancien que le peuple a largement rejeté il y a presque un an. Cette aventure (...)

  • L’accaparement des terres au Burkina-Faso (Boukary Ouédraogo)

    9 septembre 2015, par Groupe Afrique

    Sous thème : Déguerpissement au Burkina Faso : cas des riverains de l’hôpital national Blaise Compaoré
    I / Introduction En Afrique en général et au Burkina Faso en particulier, les délogements forcés ou déguerpissements constituent un phénomène courant qui ne date pas de maintenant. C’est en effet sous l’aire coloniale que cette pratique a pris forme sans qu’il existe aucune règlementation en la matière. Mais la révolution de 1984 a permis de réglementer le domaine du foncier au pays des Hommes intègres.
    Au début, les déguerpissements répondaient aux questions d’aménagement. A partir de 2005, avec (...)

  • Pillage des ressources et conflits en Afrique : Quelle réparation ? (Esmathe Gandi)

    9 septembre 2015, par Groupe Afrique

    « L’Afrique au sud du Sahara est frappée depuis un demi-siècle par la malédiction de la guerre, plus qu’aucun autre continent (...) Les deux dernières décennies du XXe siècle ont vu la guerre s’installer au quotidien, avec son économie de pillage, ses atrocités... »1 Cette phrase tirée de l’ouvrage Géopolitique de l’Afrique et du Moyen-Orient, illustre parfaitement notre thème. « Pillage des ressources et conflits en Afrique : Quelle réparation ? » Cette question à première vue très simple, soulève néanmoins quelques difficultés.
    Tout d’abord, il importe de savoir ce que l’on entend par ressources. S’agit-il de (...)

  • La déforestation en Afrique (Françoise Hoffet)

    22 août 2015, par Groupe Afrique

    Il y a 4 siècles, les forêts recouvraient les 2 tiers du territoire de la planète. Aujourd’hui, elles n’en recouvrent plus qu’un tiers, soit 3,7 milliards d’hectares. L’Afrique est, après l’Amazonie, le continent qui contient le plus de forêts. Ces dernières années, sur tous les continents, la destruction de la forêt n’a cessé de progresser.
    En Afrique, 30 millions de personnes vivent dans la forêt. Cette forêt est pour eux, et pour d’autres Africains aussi, un refuge, une source de nourriture, de vêtements, de médicaments.
    Détruire la forêt. Pourquoi ?
    Il a toujours existé des paysans dont la terre ne (...)

  • Vers un nouvel accord sur le climat (Chancia I. Plaine)

    7 août 2015, par Groupe Afrique

    La Réduction des Emissions issues de la Déforestation et de la Dégradation (REDD), est une proposition de mécanisme d’atténuation du changement climatique qui permettrait de réduire les émissions des gaz à effet de serre en payant les pays en voie de développement pour qu’ils cessent d’abattre leurs forêts. Le concept de REDD n’est pas une idée nouvelle.
    La compensation pour la conservation de la forêt tropicale a été proposée par les scientifiques de l’environnement dans les années 1980 et 1990, mais ce n’est qu’à partir de la seconde moitié des années 1990 que l’idée a gagné du terrain au niveau (...)

0 | 10 | 20 | 30

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .