À propos du blog

Pour l’abolition du néo-colonialisme 

Pour l’émancipation des peuples d’Afrique

Tant par les composantes de la coopération, de l’immigration que de manière plus indirecte par l’histoire des DOM, les questions africaines sont au cœur des rapports Europe-Afrique et des rapports Monde-Afrique. Sur le continent, la dimension arabo-africaine se manifeste entre autres à travers la gestion des frontières et le partage de ressources naturelles. Malgré les préjugés et les censures, l’actualité franco-africaine s’invite aussi régulièrement dans les médias.

Domination (inter) impérialiste, persistance du néo-colonialisme en particulier sous sa forme mafieuse, celle de la Françafrique, crise systémique du capitalisme…, ces différents facteurs interfèrent dans l’exacerbation des problèmes structurels à résoudre en Afrique. La nécessité s’impose de démocratiser les relations Nord-Sud et de refonder le modèle international de développement. En particulier par la prise en compte des réalités culturelles africaines et par des démarches solidaires à l’égard des peuples en lutte pour la souveraineté de leurs pays.

Pour toutes ces raisons, le renforcement d’une capacité d’expertise dans ce secteur contribue à la construction du mouvement altermondialiste. Il contribue également au travail d’éducation populaire à mener en France même, pour la promotion de la diversité et du dialogue des cultures.

Tels sont les objectifs du groupe Afrique au sein de la Commission Internationale (CI) et en collaboration avec les Attac d’Afrique, les membres fondateurs d’Attac France spécialisés dans ce champ, les organisations associées…Ce blog ambitionne de devenir un lieu d’information plurielle et de concertation constructive et respectueuse entre les militants et sympathisants des causes du continent africain dans sa globalité.

- Résolution n°8, Pour une refonte de la politique française en Afrique (AG d’Attac, Lyon, 2007)
http://www.France.attac.org/spip.php?article7406#outil_sommaire_7

- Résolution du CA (avril 2008) sur la situation actuelle du continent africain, dans le contexte de la crise alimentaire mondiale
http://www.france.attac.org/spip.php?article8412

- Liste de discussion du groupe Afrique
fr_cc_gtafrique@attac.org

- Archives
http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1066

  • Vaccin obligatoire en Afrique ?

    15 octobre, par Groupe Afrique

    Togo, Bénin, et maintenant le Nigeria. Il peut y avoir bien d’autres pays que j’ignore. Les histoires de vaccin obligatoire, pour se faire légaliser un diplôme, pour avoir accès à un quelconque service public, sont devenues légion en Afrique.
    Fondamentalement est-ce normal ? Est-ce indiqué pour des vaccins qui ont bénéficié de l’indulgence des États, pour suivre un processus accéléré à cause du contexte sanitaire ? Surtout de la part de gouvernants africains qui ne savent pas combien coûte un microscope...
    Déjà en décembre 2020, parlant comme un acteur de l’industrie pharmaceutique, l’un des membres de la (...)

  • Afrique-France : un florilège de publications alternatives

    10 octobre, par Groupe Afrique

    La tenue du sommet Afrique-France de Montpellier (7-9 octobre 2021) a fait l’objet de fortes mobilisations des intellectuel.les africain.e,s, notamment à travers le collectif CORA/Collectif pour le renouveau africain, et d’associations spécialisées du mouvement social français.
    Un contexte géopolitique évolutif
    Manifestation de la capacité d’adaptation de la Françafrique, ce sommet qui a réuni des jeunes de différents pays francophones -et non plus les chefs d’Etat comme antérieurement- a mené une intense bataille de communication. En dépit d’un rapport (...)

  • Un incontestable succès internationaliste !

    9 octobre, par Groupe Afrique

    Ce samedi 2 octobre, s’est tenu à Grabels le colloque du comité pour l’annulation des sommets France Afrique.
    Durant une journée entière, pas moins de 15 intervenants se sont succédés devant une centaine de personnes, pour dénoncer chacun des aspects des relations de domination entre les compagnies et l’Etat français d’un côté, et les Etats africains francophones, représentant des millions d’Africains de l’autre.
    Ces discussions ont été placées sous le signe de la solidarité internationale, du combat commun pour la défense de tous les principes et lois qui permettent de vivre partout et (...)

  • Colloque pour l’annulation des sommets France Afrique

    30 septembre, par Groupe Afrique

    Cet évènement a fait partie des activités du contre-sommet de Montpellier. Trois anciens ministres, de Côte d’Ivoire, du Mali et du Togo y ont participé, aux côtés de spécialistes des problématiques néo et postcoloniales.
    L’équipe de l’ouvrage Résistances africaines à la domination néocoloniale (Le Croquant, 2021) a été représentée par 6 auteurs présents ou en distanciel. https://editions-croquant.org/actualite-politique-et-sociale/710-resistances-africaines.html Grabels 2 octobre 2021 Affiche (...)

  • Du franc Cfa à L’éco : l’accord entre Macron et Ouattara validé par le Togo

    25 septembre, par Groupe Afrique

    « Le franc CFA ou l’éco, c’est votre monnaie, mais c’est notre problème... » a écrit le professeur Kako Nubukpo dans “Du franc CFA à l’éco”, interrogeant l’intérêt suspect et obstiné de la France pour les questions monétaires africaines.
    L’économiste martèle à juste titre que « quelqu’un qui s’intéresse autant à votre monnaie, cela finit par devenir suspect ! » Et d’enfoncer le clou avec un paragraphe aussi gênant que révélateur :
    « Pourquoi la France justifie-t-elle le discours sur les bienfaits du franc CFA avec le dogme monétariste éculé de la stabilité des prix ? Pourquoi est-elle le seul État à avoir obtenu, le 10 (...)

  • Fin du Rapport Doing Business (Banque mondiale)

    24 septembre, par Groupe Afrique

    Des irrégularités profondes auraient définitivement convaincu le groupe de la Banque Mondiale à mettre fin à la publication du Rapport Doing Business.
    Cet outil censé être une référence en termes de promotion du climat des affaires dans le monde par des gouvernements, a été une arme de discrimination, d’isolement et de règlement de comptes contre certains pays, souvent insoumis à l’égard des diktats des institutions de Bretton Woods et surtout des poids lourds de la finance internationale. « ...Parce que les rapports internes ont soulevé des questions d’éthique, concernant notamment la conduite (...)

  • Quelques analyses récentes sur la politique française au Sahel

    21 septembre, par Groupe Afrique

    Les opérations militaires menées par la France au Mali et au Sahel, au motif de la « guerre au terrorisme » donnent lieu à des critiques, comme en témoignent les vidéos et extraits d’articles ci-après. Et cela malgré le consensus observé dans la classe politique à l’égard de l’« ennemi islamiste ».
    Aminata Dramane Traoré, ancienne ministre de la Culture au Mali, écrivaine altermondialiste Le 11 septembre 2011 une onde de choc pour le Mali Vidéo youtube : https://www.youtube.com/watch?v=a3qI4aCE2BQ
    Serge Halimi Le Chemin de Kaboul, Le Monde diplomatique, septembre 2021 « La guerre ne devrait pas relever du (...)

  • La CSS asphyxie Richard Toll. ADDEA et le FRAPP soutiennent la population !

    20 septembre, par Groupe Afrique

    Située au Nord-Ouest du Sénégal, Richard Toll est une ville qui vient de loin. Elle a subi le régime de deux siècles d’esclavage, traversé un siècle de système de colonisation directe et vit actuellement sous les affres de plus d’une cinquantaine d’années de néocolonialisme.
    Son économie reste toujours sous domination étrangère. Sa population se présente sous deux groupes nettement distincts : celui d’en haut constitué d’une minorité composée d’affairistes, de politiciens qui se sont emparés de richesses considérables ; et celui d’en bas, constitué de la grande majorité de Richard-Tollois travailleurs qui ne (...)

  • Un autre monde est possible

    20 septembre, par Groupe Afrique

    Les démocraties « pyramidales » fondées sur des principes hiérarchiques et les révolutions successives ont-elles apporté aux peuples et aux individus le respect des droits fondamentaux, la liberté et la dignité ?
    Au-delà de l’indignation et de l’engagement, quel sens de la vie partager pour survivre et vivre décemment ? Comment la jeunesse actuelle peut-elle sans violence porter ses rêves de changement et d’évolution, les faire aboutir ? Pour cette génération, la tache est immense. Il s’agit d’évoluer, soit de passer de sociétés de corruption et de profits cyniques, de pouvoirs avides et cupides soumis aux (...)

  • Bienvenue dans l’enfer de l’hôpital de Bè (Lomé)

    2 août, par Groupe Afrique

    Texte du journaliste Samuel Gnanhoui
    Dieu merci je tombe très rarement malade et donc je ne fréquente quasiment pas les hôpitaux sauf pour y visiter un proche souffrant. Mais pour la seconde fois en l’espace de 5 ans, le joie d’être père m’a ramené dans l’univers de l’hôpital de Bè. J’en suis donc devenu un pensionnaire occasionnel malgré moi. Ce que j’y vis me semble simplement démentiel.
    Pour un hôpital public dont les agents sont payés par nos deniers, il faut les supplier ou hausser la voix avant qu’on ne prenne en charge votre malade. En l’espèce, j’y ai conduit ma femme dès le mardi en début (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .