À propos du blog

Pour l’abolition du néo-colonialisme 

Pour l’émancipation des peuples d’Afrique

Tant par les composantes de la coopération, de l’immigration que de manière plus indirecte par l’histoire des DOM, les questions africaines sont au cœur des rapports Europe-Afrique et des rapports Monde-Afrique. Sur le continent, la dimension arabo-africaine se manifeste entre autres à travers la gestion des frontières et le partage de ressources naturelles. Malgré les préjugés et les censures, l’actualité franco-africaine s’invite aussi régulièrement dans les médias.

Domination (inter) impérialiste, persistance du néo-colonialisme en particulier sous sa forme mafieuse, celle de la Françafrique, crise systémique du capitalisme…, ces différents facteurs interfèrent dans l’exacerbation des problèmes structurels à résoudre en Afrique. La nécessité s’impose de démocratiser les relations Nord-Sud et de refonder le modèle international de développement. En particulier par la prise en compte des réalités culturelles africaines et par des démarches solidaires à l’égard des peuples en lutte pour la souveraineté de leurs pays.

Pour toutes ces raisons, le renforcement d’une capacité d’expertise dans ce secteur contribue à la construction du mouvement altermondialiste. Il contribue également au travail d’éducation populaire à mener en France même, pour la promotion de la diversité et du dialogue des cultures.

Tels sont les objectifs du groupe Afrique au sein de la Commission Internationale (CI) et en collaboration avec les Attac d’Afrique, les membres fondateurs d’Attac France spécialisés dans ce champ, les organisations associées…Ce blog ambitionne de devenir un lieu d’information plurielle et de concertation constructive et respectueuse entre les militants et sympathisants des causes du continent africain dans sa globalité.

- Résolution n°8, Pour une refonte de la politique française en Afrique (AG d’Attac, Lyon, 2007)
http://www.France.attac.org/spip.php?article7406#outil_sommaire_7

- Résolution du CA (avril 2008) sur la situation actuelle du continent africain, dans le contexte de la crise alimentaire mondiale
http://www.france.attac.org/spip.php?article8412

- Liste de discussion du groupe Afrique
fr_cc_gtafrique@attac.org

- Archives
http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1066

  • Impérialisme et classisme : résistance des peuples d’Afrique

    4 mai, par Groupe Afrique

    A propos de « Résistances africaines à la domination néocoloniale », livre collectif dirigé par Martine Boudet du Conseil Scientifique d’ATTAC, et publié aux éditions du Croquant en 2021 (1).
    Il faut sans doute rappeler que le néocolonialisme comme l’impérialisme est multiforme (politique, économique, militaire, culturel) mais surtout classiste, il est le fait du pouvoir des classes sociales dominantes de France, le peuple-classe étant largement innocent dans l’affaire. En Afrique, la classe dominante des USA pratique un impérialisme « par l’arrière », de vigilance sur l’action des « seconds (...)

  • Pour la 2e indépendance des pays africains

    30 avril, par Groupe Afrique

    Abolition du néocolonialisme francophone -Contribution pour le rapport d‘orientation d’Attac (2022-2025)
    Une nouvelle séquence historique sur l’axe Sud-Nord Les événements se succèdent dans de nombreux pays d’Afrique francophone, et dans leurs relations avec l’ancienne métropole : relations Rwanda-France relancées après la remise du rapport Duclert pointant les lourdes responsabilités de l’Etat français dans le génocide des Tutsis en 1994 , deux coups de force militaires au Mali en un an, sanctionnés par Paris et l’Union africaine notamment au nom de la « guerre contre (...)

  • Opération extérieure au Mali et au Sahel (Lettre ouverte)

    2 mars, par Groupe Afrique

    Il est peu de dire notre étonnement, pour ne pas dire notre indignation, à l’écoute de l’intervention de Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée nationale, le 22 février dernier, concernant les suites de l’opération militaire française (Barkhane) au Mali et au Sahel. Lecture Au Mali, le crève-coeur
    par JEAN-LUCLENCHON https://youtu.be/tbwOoMc2Fw0
    Les contradictions qui s’y manifestent semblent montrer que le positionnement de votre organisation sur la question de la décolonisation en Afrique subsaharienne n’est pas sûr ni fiable. Ce dont peuvent profiter les droites de toutes (...)

  • Crise malienne : quelles responsabilités des uns et des autres ?

    21 février, par Groupe Afrique

    Il ne fait aucun doute que la France porte une responsabilité historique dans la déstabilisation en cours du Sahel, consécutive à la chute du colonel Khadafi.
    Avec le retour de la Lybie avec armes et bagages des combattants touarègues de la « légion verte » qui ont tôt fait de relancer leur irrédentisme atavique, avant de se faire doubler par des djihadistes, la boîte de Pandore était ouverte au Mali. Mais si le pays a pu sombrer aussi rapidement dans le chaos, c’est aussi qu’à quelques exceptions près, il le doit à l’impéritie de la plupart de ses dirigeants successifs qui se sont souvent signalés par (...)

  • Pour un front anti-autoritaire et altermondialiste

    7 février, par Groupe Afrique

    Appel aux organisations du mouvement social et écologique
    Dans un contexte marqué par la progression inquiétante de l’extrême-droite nationaliste et xénophobe, cet appel plaide pour la mobilisation des gauches sur le terrain altermondialiste.
    Au vu de la situation socio-politique du pays,
    qui se traduit par la médiatisation intensive des programmes d’extrême droite et de candidats qui les portent au mépris des lois qui sanctionnent le racisme et les appels à la haine comme délits
    dont la régression du débat public est causée par une législation liberticide et attentatoire aux droits humains , au (...)

  • Déclaration pour 2022

    24 janvier, par Groupe Afrique

    Pour Attac-Addea, 2021 nous révèle qu’il n’y a rien à attendre du néocolonialisme et de ses représentants.
    Cher.e.s frères et soeurs africain.e.s, sénégalais.e.s, cher.e.s camarades,
    Contrairement à ce que certain.e.s ont cherché à nous le faire croire pour dédouaner nos classes politiques marionnettes et parasites, 2021 n’a pas été l’enfoiré.
    Il est tellement plus simple et moins risqué de taper sur une année, de désigner une année ou une maladie comme bouc émissaire en lieu et place de la responsabilité du système capitaliste impérialiste. En lieu et place de Macky, Ouattara, Kaboré, Talon, Bongo, Macron, (...)

  • Le capitalisme, c’est la guerre (ouvrage, 2021)

    16 janvier, par Groupe Afrique

    Avec ce livre, "Le capitalisme, c’est la guerre", sous-titré, "Des guerres asymétriques de 1990 à 2020, à celles de haute intensité demain", Nils Andersson nous propose une analyse fine et implacable du capitalisme du réel, et de sa nature première : la guerre.
    Postface de Daria ImaginR Rwandaise
    Et il ne s’agit pas ici de revenir sur les « guerres du passé », ou d’un énième souvenir facilement aseptisé des guerres, mais bel et bien d’une étude ne laissant aucun doute sur la réalité factuelle et idéologique des dernières décennies qui nous concernent directement, dont nous sommes contemporain.e.s, et qui (...)

  • Au Sahel, une impasse annoncée

    11 janvier, par Groupe Afrique

    Intervention faite lors du colloque à l’IRREMO "Droit international et conflits armés’, le 25 janvier 2013 (partie de l’intervention sur le Mali)
    « L’intervention militaire de la France a été décidée dans l’urgence, à la demande d’un gouvernement sans pouvoir, d’un État en liquéfaction avec une armée défaite. Cette intervention pose des questions en amont et dans son déroulement, à venir. En amont, la situation économique et humaine du Mali met en cause les politiques néocoloniales de la France d’exploitation des ressources du pays, les politiques d’ajustements structurels du FMI et de la Banque (...)

  • Hommage à notre camarade Alo Noël

    10 janvier, par Groupe Afrique

    Pour certains, c’est une tragédie, une catastrophe, pour d’autres c’est un drame, un désastre.
    Nous dirons tout simplement que la mort de Alo (Noël) LEMOU est une triste vérité qui nous déchire le coeur et que nous ne sommes pas prêts d’accepter. Au sein de notre association ATTAC-TOGO, presque tout tournait autour de Alo que nous connaissons tous sous le nom de Noël. Il était à la fois le collègue, le mentor, l’ami et le frère de tout le monde. Noël était quelqu’un de très brillant et très engagé. Dans le cadre du travail, il apportait toujours des idées très innovantes et était prêt à les défendre corps et (...)

  • Hommage à notre camarade Alo Noël LEMOU

    28 novembre 2021, par Groupe Afrique

    Alo Noël LEMOU était secrétaire général d’Attac Togo (branche CADTM/ATTAC située à Lomé) depuis quelques années et journaliste engagé, notamment contre l’extraction des phosphates et du ciment au détriment des populations et du budget de l’Etat togolais, contre l’installation par Bolloré et la Banque mondiale de terminaux de conteneurs à Lomé, contre les zones de non-droit appelées pudiquement « zones franches », contre l’évasion fiscale des grands entrepreneurs étrangers au Togo, contre la destruction des services publics, etc. 
    Il a contribué au numéro de « Lignes d’Attac » de juillet 2021 dans lequel il a (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .