Marche pour la dignité (compte-rendu)

Françoise CLEMENT membre du CS d’Attac

lundi 2 novembre 2015, par Martine Boudet.

La manifestation pour la dignité organisée par les femmes des associations de victimes de violences policières et de quartiers organisées dans le MAFED a été un grand succès avec 5000 à 7000 participant-es.

Beaucoup de militant-es étaient venus de grandes villes de différentes régions grâce à des ventes de brocantes et dons qui ont permis à des habitant-es des quartiers de monter sur Paris.
En tête de manifestation, il y avait les associations de victimes de crimes policiers, puis les associations de quartiers, suivies des associations de Sans-papiers, suivies des collectifs de soutien à la Palestine, suivis des organisations politiques (dont les Jeunesses Communistes, Ensemble, le NPA, le réseau anti-FN), qui fermaient le cortège comme dans toutes les manifs contre les violences policières, de Sans-papiers et anti-racistes.
A la tribune, en fin de manifestation, les militantes du MAFED (Marche des Femmes pour la Dignité) se sont définies comme féministes, révolutionnaires et racisées (par les autres), descendantes d’hommes et femmes immigrés ou victimes de l’esclavage, de la colonisation et du néocolonialisme.
Parmi ces femmes, certaines sont voilées, d’autres pas, mais celles qui se sont exprimées à la tribune et les slogans dans la manifestation ont défendu le droit des femmes à porter un voile sans discrimination ou exclusion de droits (dont l’accès à l’école publique) et demandé l’abrogation de la loi sur le voile interdisant l’école publique aux fillettes qui portent un voile.
Les militantes du MAFED qui se sont exprimées à la tribune se sont présentées en tant que soeurs ou représentantes de collectifs de victimes de crimes policiers, membres d’organisations de quartier ou d’organisations politiques (dont le PIR).
Toutes ont rappelé qu’elles défendent les droits de toutes les victimes de discriminations et de violences d’état, les droits sociaux et de citoyens des enfants d’immigrés.
Celle d’entre elles qui a défendu les droits des homosexuels, lesbiennes et transsexuels, et a déclaré avoir été victime de violences sexuelles en plus des violences et discriminations qu’elle a subies en tant que fille d’immigrés africains, a été applaudie par la foule.
Tous les intervenants à la tribune se sont réclamés de l’universalité des droits, et se sont déclarés non « communautaristes », car ils défendent les droits de toutes les victimes de discriminations, sociales, sexuelles, ou raciales. Je résume ci-dessous ce que j’ai retenu de leurs propos.
Le représentant du collectif contre la négrophobie a rappelé que les crimes de l’esclavage et du colonialisme n’ont jamais été reconnus par les gouvernements des Etats qui en ont été responsables, pas plus que par les responsables du néocolonialisme qui leur fait suite. Le racisme à l’encontre des immigrés et de leurs enfants a pour fonction d’occulter la responsabilité du gouvernement français dans la Françafrique, d’empêcher sa dénonciation par les migrants africains harcelés par la police et les démarches administratives, et la solidarité des autres résidents par le discours raciste qui rend les victimes responsables des discriminations qu’ils subissent.
Les associations de victimes et de quartiers représentés à la tribune par Saïd Bouamama (Front Uni de l’Immigration et des Quartiers Populaires) et Omar Slouti (Collectif Ali Ziri) ont rappelé que les crimes policiers impunis ne sont en aucun cas des bavures individuelles étrangères au système. Ces crimes et le harcèlement quotidien dont sont victimes les Jeunes habitants des quartiers constituent un système de division par la discrimination. Cette division des travailleurs par le racisme affaiblit les luttes de tous les travailleurs. En s’y opposant, on renforce les luttes de tous les travailleurs.
Un représentant d’un collectif de Sans-papiers a réaffirmé le droit à la libre circulation pour tous et refusé la distinction entre réfugiés économiques et politiques. Il a rappelé que tous les migrants sont victimes du néocolonialisme dans leur pays d’origine et subissent les discriminations et le harcèlement policier en France, après que leurs parents aient été victimes du colonialisme et de l’esclavage, qu’ils aient combattu ou soient morts dans l’armée française, sans avoir jamais reçu de réparations et de reconnaissance des préjudices subis.
Les Roms étaient représentés aussi par une association qui s’est exprimée à la tribune contre les discriminations envers les Roms qui alimentent la division et détournent des luttes.
Un militant et une militante du mouvement pour les Droits des Noirs aux Etats Unis ont affirmé à la tribune l’unité des luttes pour l’égalité des descendants d’esclaves aux Etats unis et des luttes des descendants de colonisés et des immigrés néo-colonisés en France.
Les Juifs antiracistes et contre l’antisémitisme étaient représentés dans la manif par l’organisation des juifs révolutionnaires contre l’antisémitisme, qui était également présente au colloque de l’université Diderot. Ils ne se sont pas exprimés à la tribune mais leur présence dans la marche a été soulignée par l’animatrice du MAFED. Les collectifs de défense des droits des Palestiniens ne se sont pas exprimés non plus à la tribune, mais Omar Slouti a rappelé les succès et la nécessité de poursuivre la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions).
La manifestation était « marrainée » par Angela Davis, Djamila Bouhreid, Aminata Traoré et Leila Shahid.


Quelques liens ci-après pour ceux et celles qui veulent voir des extraits de la marche et avoir davantage d’informations :

MAFED : Marche des Femmes pour la Dignité

https://www.facebook.com/Marche-de-la-Dignité-470323263129837/
https://mobile.facebook.com/profile.php?id=470323263129837&ref=stream
https://www.facebook.com/470323263129837/videos/505561369606026/
http://www.politis.fr/Feminisme-On-parle-a-notre-place,32800.html
http://www.liberation.fr/france/2015/10/29/marche-de-la-dignite-l-heure-de-nous-memes-a-sonne_1409806
http://www.liberation.fr/france/2015/11/01/la-dignite-en-marche_1410394
http://www.afp.com/fr/info/des-milliers-de-manifestants-marchent-pour-la-dignite-paris
http://www.leparisien.fr/paris-75/marche-de-la-dignite-des-milliers-de-manifestants-a-paris-contre-le-racisme-31-10-2015-5235663.php
http://www.leparisien.fr/argenteuil-95100/argenteuil-ils-marchent-pour-la-dignite-et-contre-le-racisme-30-10-2015-5233105.php
http://www.la1ere.fr/2015/10/31/des-milliers-de-personnes-pour-une-marche-de-la-dignite-dans-les-rues-de-paris-300919.html
http://www.la1ere.fr/2015/10/30/une-marche-de-la-dignite-et-contre-le-racisme-ce-samedi-dans-les-rues-de-paris-300707.html
http://www.ouest-france.fr/paris-des-milliers-de-personnes-manifestent-contre-le-racisme-3807559
http://www.la-croix.com/Actualite/France/Une-Marche-de-la-dignite-dix-ans-apres-les-emeutes-en-banlieue-2015-10-31-1374982
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/video-paris-une-marche-de-la-dignite-contre-le-racisme-et-les-violences-policieres-7780323075
http://www.20minutes.fr/societe/1721027-20151031-marche-dignite-milliers-manifestants-paris-contre-violences-policieres-racisme
http://www.leral.net/Ce-qu-on-a-vu-et-entendu-a-la-Marche-de-la-Dignite_a157574.html
http://www.alternativelibertaire.org/?Quartiers-populaires-Dix-ans-de

FUIQP : Front Uni de l’Immigration et des Quartiers populaires https://www.facebook.com/FUIQP-206225166232156/

Françoise Clément, le 2 novembre 2015

1 Message

  • Marche pour la dignité (compte-rendu) Le 5 décembre 2015 à 09:53, par Robindesbanques

    salut,
    à quelles jours des régionales en PACA, je trouve inadmissible qu ’on laisse prospérer l ’appel public à la discrimination contre l ’islam, lancé par la ligue du Sud, qui a gagné 2 villes importantes ds le Nord vaucluse
    avec Marion Le Pen , député , cerise sur ce gâteau pourri
    au lieu de faire une manif « feu de paille » , ne serait t il pas temps de préparer une fête à la gloire de la richesse des diversité culturelles ,qui pourrait s ’appeller « chorba’aïoli »
    je connais pas mal d ’ artistes qui aimeraient bien animer un tel évènement, pour lequel je peux m ’investir à 100% , desuite, si je peux trouver un écho dans cet espace
    cette fête serait un hommage aux victimes des attentats de Paris pour lesquels cette ligue du sud porte sa part de responsabilité en jetant de l ’huile sur le feu et , du coup, risque de nous entrainer dans une spirale de violences horribles
    et désignerait notre ennemi principal : les banques climaticides et les actions qui peuvent les contrer (nef, etc )

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .