Pénélope attachée par Fillon...

Evelyne Perrin membre du CS

vendredi 27 janvier 2017, par Martine Boudet.

Les médias font un tabac sur la présomption de détournement de fonds publics
dont est poursuivi François Fillon pour avoir fait rémunérer son épouse Pénélope
en tant qu’ « assistante parlementaire », ce qui lui aurait rapporté 500 000 euros brut, et en tant que salariée de la Revue des Deux Mondes.

Or il est manifeste que Pénélope Fillon ne mettait jamais les pieds au Parlement, et encore moins dans les bureaux de la Revue précitée... Elle était rémunérée en tant qu’ « attachée parlementaire » comme le sont des centaines de membres de la famille de tous ceux que nous portons au pouvoir sans garantie ni contrôle direct...

A mon sens ce n’est pas seulement un scandale d’emploi fictif dont il s’agit...

L’épouse de François Fillon, et il le décrit lui-même pour sa défense, faisait pour lui un travail quotidien et à temps complet de secrétaire :

"En réalité ma femme travaille avec moi depuis toujours, depuis 1981, depuis ma première élection, elle m’a toujours accompagné dans ma vie publique", a-t-il déclaré. Elle a "corrigé mes discours", elle "a reçu d’innombrables personnes qui voulaient me voir et que je ne pouvais pas voir", "m’a représenté dans des manifestations et des associations" et fait "la synthèse de la presse", a-t-il affirmé. Elle "me faisait remonter les demandes des gens, les évolutions de notre société". Elle l’a fait "bénévolement pendant des années" et "en 1997 j’ai un collaborateur parlementaire qui est parti, je l’ai remplacé par Pénélope", qui est restée à ce poste jusqu’en 2013. Interrogé sur les déclarations de sa femme, qui avait dit ne pas être impliquée dans ses activités politiques, François Fillon a répondu qu’elle avait voulu dire "qu’elle n’était pas en première ligne".

Elle était donc « attachée » par son mari, dans son ombre, pieds et poings liés pour le servir en quelque sorte... Sa discrétion lui était tout à la fois naturelle et imposée sans avoir même besoin d’être précisée, telle en est en effet la conception de François Fillon du rôle de la femme en politique... dans une société patriarcale, catholique, machiste et oligarchique, enfin revenue au respect des « vraies valeurs ».

En quelque sorte, si Trump fait scandale aux Etats -Unis en disant qu’il aime prendre les femmes par leur chatte, Fillon ne suscite aucun remous en trouvant normal d’attacher sa femme à son seul et unique service... cela dit pas pour un salaire de misère !

Eh bien au moins cette affaire aura le mérite de nous éclairer sur le rôle que réserve Fillon aux femmes au XXIe siècle en France...
Restez derrière mon bureau Mesdames... !
Ou bien retournez à vos casseroles... !
Mais ne prétendez pas jouer votre propre rôle et décider de ce que vous aimez faire !

Evelyne PERRIN politologue, militante associative ayant participé aux luttes de libération de la femme en Mai 68...

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .