Pour la constitution d’un front anti-autoritaire et altermondialiste

Collectif

lundi 12 septembre 2022

Aux organisations du mouvement social et écologique

Dans un contexte de progression inquiétante de l’extrême-droite nationaliste et xénophobe, cet appel plaide pour la mobilisation des gauches sur le terrain altermondialiste.

Au vu de la situation socio-politique du pays,
- qui se traduit par la médiatisation intensive des programmes d’extrême droite et de candidats qui les portent au mépris des lois qui sanctionnent le racisme et les appels à la haine comme délits

- dont la régression du débat public est causée par une législation liberticide et attentatoire aux droits humains , au motif ou au prétexte de la guerre contre le terrorisme

- qui est marquée par une répression policière et judiciaire systématisée dans les quartiers populaires et à l’égard de migrants dont les conditions de vie sont inacceptables, et qui s’étend aux militants du mouvement social et aux citoyens

- dont la gestion sécuritaire, qui capte une partie importante de l’électorat, masque une politique d’occupation militaire au Sahel depuis deux décennies, sans résultats probants en matière de lutte contre le terrorisme et que refuse une grande partie des populations

- dont la gestion violemment islamophobe des relations intercommunautaires masque une politique de ventes d’armes démultipliées à des dictatures du Moyen Orient (Arabie saoudite, Egypte...), l’une des causes de migrations de la misère, et d’exils politiques sur le sol européen et national

- dont la gestion centralisée et méprisante des Outremers, notamment dans le cadre de la gestion de la crise pandémique, est l’objet de condamnations populaires dans les Antilles françaises et en Nouvelle Calédonie

- qui engendre un fort abstentionnisme électoral, en particulier dans les catégories populaires et juvéniles, signe d’une défiance à l’égard du système représentatif actuel,

ne pas réagir à la mesure de cette dérive autoritaire et de la gravité de cette actualité géo-socio-politique serait une défaite sans combat pour le mouvement social et écologique.

Les associations altermondialistes et antiracistes ont légitimité à relier les fils des politiques intérieure et extérieure, pour contribuer à déminer le débat sur "l’identité nationale". Sachant que la cause principale de cette conjoncture, destructrice par ailleurs d’équilibres environnementaux, réside dans une mondialisation capitaliste, gérée selon des critères néolibéraux d’ordre économique et financier.

Le collectif "Stop Loi sécurité globale", qui regroupe un grand nombre d’organisations, pourrait être une base de mobilisation sur ces sujets.
Nous proposons que les organisations du mouvement social et écologique constituent dans les meilleurs délais un front anti-autoritaire et altermondialiste. Incluant des associations et des acteurs des régions, des quartiers populaires, des Outremers et des pays des Suds ex colonisés.

Parmi les démarches possibles d’un tel front, seraient bienvenues :
- une demande de commission d’enquête parlementaire sur les morts de Burkinabés et de Nigériens dans le cadre du redéploiement de l’opération Barkhane. Demande d’arrêt de ce redéploiement, au Mali également

- une demande d’arrêt des répressions militaires et policières dans les Outremers et de négociation équitable avec les mouvements sociaux et citoyens ultramarins. Négociation avec le mouvement kanak pour une suite favorable au peuple néo-calédonien

- une demande d’arrêt des ventes d’armes aux dictatures du Moyen Orient et d’Afrique

- un manifeste qui démonte la stratégie sécuritaire et nationaliste par la documentation de l’insécurité chronique dont les pouvoirs publics sont responsables, dans les quartiers populaires également. Manifeste incluant des représentations des aires racisées précitées et assorti de préconisations

-une interpellation du CSA en faveur de l’arrêt des désinformations et censures relatives à la politique extérieure (Nord-Sud) et de coopération militaire, ainsi que du respect des temps de parole des candidats aux élections

- une interpellation des différents partis et candidats en faveur de l’abrogation des lois liberticides et attentatoires aux droits humains, et publication des retours ou des non retours

- l’envoi d’un questionnaire sur les éléments de programme de nos organisations, notamment sur les volets anti-impérialiste, antiraciste et altermondialiste.

Sources
Site de L’humanité le 3 février 2022
https://www.humanite.fr/en-debat/loi-securite-globale/aux-organisations-du-mouvement-social-et-ecologique-pour-la

Invités de Mediapart le 6 février 2022
https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/060222/pour-la-constitution-dun-front-anti-autoritaire-et-altermondialiste

Entre les lignes entre les mots 7 2 2022
https://entreleslignesentrelesmots.blog/2022/02/07/pour-la-constitution-dun-front-anti-autoritaire-et-altermondialiste/


Signataires

Nils Andersson ancien éditeur (Paris)
Jacques Berthelot Conseil scientifique d’Attac France, Réseau SOL (Toulouse)
Claudine Blasco militante féministe et altermondialiste guadeloupéenne, défenseure des droits humains
Martine Boudet CS d’Attac France (Toulouse)
Françoise Clément, membre de l’espace Mobilisation internationale d’Attac France
Gérard Collet Comité local d’Attac (Grenoble)
Pierre Cours-Saliés CS d’Attac France, Ensemble ! (Toulouse)
Alexis Cukier CS d’Attac France, Rejoignons-nous (région parisienne)
Christian Delarue Altermondialiste (Rennes)
Corneille Ekue éducateur- animateur culturel (Toulouse)
Didier Epsztajn animateur du blog « Entre les lignes entre les mots »
Patrick Farbiaz Pour une écologie sociale et populaire (PEPS)
Georges Yoram Federmann psychiatre, fondation Copernic (Strasbourg)
Yann Fiévet socio-économiste
Samy Johsua CS d’Attac France (Marseille)
Daniel Lartichaux, professeur-documentaliste à Garges-les-Gonesse, SNES (tendance intersyndicale émancipation), UJFP
Michèle Leclerc-Olive EHESS- CIBELE-CORENS (Collectif régional pour la coopération Nord Sud/ Ile de France)
Olivier Long universitaire et artiste plasticien (Paris)
Jean-Pierre Martin psychiatre Ensemble !
Gus Massiah CEDETIM, membre du Comité international du FSM (Forum social mondial)
Roland Merieux membre d’Ensemble ! militant altermondialiste
Henri Mermé altermondialiste, coordinateur de la commission internationale d’Ensemble !
Marie Paule Murail membre de la commission Mobilisation internationale Attac France et Comité Local Attac 17
Evelyne Perrin CS d’Attac France, Association Stop précarité (Champigny sur Marne)
Franssou Prenant cinéaste
Yves Quintal responsable associatif altermondialiste (Cahors)
Simone Rivolier militante Cahors
Catherine Samary économiste altermondialiste, CS d’Attac
Serigne Sarr président ADDEA/ATTAC Sénégal (Dakar)
Serge Seninsky commission Migrations Attac France (Paris)
Claude Serfati CS d’Attac France
Gérard Tautil autonomiste occitan, auteur (Var)
Eric Toussaint porte-parole du réseau mondial CADTM
Jean-Paul Vanhoove militant associatif (Artisans du monde, région parisienne)
Pedro Vianna poète, homme de théâtre, enseignant universitaire, militant associatif
Christiane Vollaire CS d’Attac France, Revue Chimères
Béatrice Whitaker militante altermondialiste, Commission Migrations ATTAC

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .