Réunion commission migrations du 10 octobre 2018

mardi 6 novembre 2018, par Commission « migrations ».

CR réunion.
Proposition séminaire de travail.
Proposition slogans pour campagne autocollants.

Commission Migrations - CR de la réunion du 10 octobre 2018

Neuf membres de la commission ont pu participer à cette réunion. Personne n’ayant été désigné pour en faire le compte-rendu, ce qui suit n’est qu’un relevé de notes personnelles prises en séance (AF). Merci d’excuser ses éventuels oublis, erreurs ou imprécisions.
Nous avons suivi le cheminement habituel de notre ordre du jour en trois points.

1. L’actualité

L’échange s’est concentré sur

  • • la pétition « Manifeste pour l’accueil des migrants » mise en ligne sur Médiapart et diffusée par Regards.fr / Roger Martelli. Plusieurs responsables de ATTAC figurent es qualité dans la liste des 150 premiers signataires. Attac ne figure pas parmi les organisations porteuses de cette initiative mais un mail a été adressé à ses promoteurs pour leur exprimer notre soutien.
  • • un retour rapide sur le texte introductif à l’atelier « migrations, cause des effets » de l’UESCR d’août à Grenoble, texte signé par AF et CC comme membres de notre commission et à déposer sur le blog dans la rubrique « points de vue ». Ce texte a été approuvé, notamment le fait qu’il situe le bon niveau de responsabilité d’une soi-disant crise migratoire qui est en fait celle d’un système capitaliste néo-libéral destructeur des tissus sociaux et plus généralement de la planète. Faire attention au fait qu’un énoncé comme « 90 % des migrations ont lieu entre pays voisins du Sud » ne conduise pas à minimiser l’importance des migrations contraintes sud/nord qui sont révélatrices de la nature de cette crise de société.
  • • un point particulier à mettre en exergue : la tendance des pouvoirs publics et des médias à masquer ce constat de responsabilité par une propagande « identitaire ». Dans l’ensemble, nos mouvements sociaux restent encore trop sur la défensive et répondre à cette idéologie dominante est une tâche qui rentre dans la mission altermondialiste d’Attac.

2. Travaux pratiques de la commission

  • • Poursuite du projet de campagne « bombardement de post’it dans les espaces publics » pour assurer justement cette tâche de riposte idéologique.
    Une quarantaine de thèmes de slogans ont déjà été rassemblés (voir l’annexe n°2 plus bas), ils sont évidemment à retravailler pour en faire de réels slogans courts et percutants. D’autres sont aussi à trouver par chacun.e d’ici la prochaine réunion de la commission, ou à retrouver dans nos archives (Danièle s’en charge), cela avant sélection et élaboration du mode opératoire d’une campagne à proposer au CA.
    Critères avancés pour cela (François) : pas de langue de bois, pas de simples appels aux bons sentiments, recours à des faits, constats flagrants, ou évidences capables de démonter les fausses croyances, s’adresser à l’inconscient collectif. Travail à poursuivre.
  • • Amélioration de l’organisation de travail de la commission migration et élargissement.
    Ce sujet pourra / devra faire l’objet d’un approfondissement lors d’une réunion prochaine, voire dédiée (Alain à préparé une note pour ce faire, qui relève les suggestions émises par les uns ou les autres ces derniers mois).

3. Les débats de fond

L’échange a tourné sur la préparation d’un séminaire de débats sur ce qu’on entend par « liberté de circulation et d’installation », ou plus généralement « liberté de circulation, d’aller et revenir, d’insertion, d’installation, et d’intégration ». En effet, ce slogan est actuellement brandi en tant que principe mais sans analyse suffisante de ce que serait sa mise en œuvre concrète, sa difficulté et ses implications.

  • • Préparation technique :
    Ce séminaire sera accolé à une CNCL pour faciliter la venue en Ile-de-France des membres provinciaux d’Attac. Le temps nécessaire à une préparation sérieuse suggère de retenir la date de la CNCL de février plutôt que celle de novembre, trop proche et dont l’organisation est déjà en cours. La construction de ce séminaire se fera avec l’appui de la commission Formation que nous allons recontacter. Elle pourrait se dérouler en deux temps.

Etape 1 : une journée de formation pour accès a de toutes les données qu’implique cette « liberté de circulation et d’installation » (LCI).
Etape 2 : une (demi)journée de débat pour préciser la signification politique réelle de ce mot d’ordre.

  • • Préparation de contenu :
    La LC ne peut être dissociée de la LI mais leur juxtaposition implique des choses politiquement très différentes. Une première note de travail (par Laurence et Alain) figure en annexe n°1 page suivante. Elle propose le fil rouge conducteur de la problématique et relève les « états des lieux » à dresser pour aller plus loin.
    Pour traiter le fond du sujet, il est suggéré de faire appel à des exposés des membres de la commission et/ou de personnes plus particulièrement expertes sur certains sujets, comme « la LCI vue sous l’angle des échanges économiques internationaux APD et APE » (questionner J.Berthelot) ou « la LCI telle qu’elle est pratiquée au sein de l’UE » (questionner MC Vergiat).
  • • Public visé : tous les noms de nos listes et les membres des comités locaux (la question migratoire est au centre de la politique altermondialiste à concevoir).

Bibliographie

Prochaine réunion : mercredi 7 novembre 2018

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .