À propos du blog

Pour l’abolition du néo-colonialisme 

Pour l’émancipation des peuples d’Afrique

Tant par les composantes de la coopération, de l’immigration que de manière plus indirecte par l’histoire des DOM, les questions africaines sont au cœur des rapports Europe-Afrique et des rapports Monde-Afrique. Sur le continent, la dimension arabo-africaine se manifeste entre autres à travers la gestion des frontières et le partage de ressources naturelles. Malgré les préjugés et les censures, l’actualité franco-africaine s’invite aussi régulièrement dans les médias.

Domination (inter) impérialiste, persistance du néo-colonialisme en particulier sous sa forme mafieuse, celle de la Françafrique, crise systémique du capitalisme…, ces différents facteurs interfèrent dans l’exacerbation des problèmes structurels à résoudre en Afrique. La nécessité s’impose de démocratiser les relations Nord-Sud et de refonder le modèle international de développement. En particulier par la prise en compte des réalités culturelles africaines et par des démarches solidaires à l’égard des peuples en lutte pour la souveraineté de leurs pays.

Pour toutes ces raisons, le renforcement d’une capacité d’expertise dans ce secteur contribue à la construction du mouvement altermondialiste. Il contribue également au travail d’éducation populaire à mener en France même, pour la promotion de la diversité et du dialogue des cultures.

Tels sont les objectifs du groupe Afrique au sein de la Commission Internationale (CI) et en collaboration avec les Attac d’Afrique, les membres fondateurs d’Attac France spécialisés dans ce champ, les organisations associées…Ce blog ambitionne de devenir un lieu d’information plurielle et de concertation constructive et respectueuse entre les militants et sympathisants des causes du continent africain dans sa globalité.

- Résolution n°8, Pour une refonte de la politique française en Afrique (AG d’Attac, Lyon, 2007)
http://www.France.attac.org/spip.php?article7406#outil_sommaire_7

- Résolution du CA (avril 2008) sur la situation actuelle du continent africain, dans le contexte de la crise alimentaire mondiale
http://www.france.attac.org/spip.php?article8412

- Liste de discussion du groupe Afrique
fr_cc_gtafrique@attac.org

- Archives
http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1066

  • Les mouvements sociaux Ouest Africains réclament un retour du FSM au Sud !

    20 juillet 2016, par Groupe Afrique

    Après plus de deux décennies de mondialisation : Quels défis de gouvernance dans un contexte de crises politiques, socio-économiques et sécuritaires et quelles réponses du mouvement social africain ?
    Déclaration finale du FSOA 2016 à Conakry
    Nous femmes, hommes, jeunes, étudiant-e-s paysan-ne-s, commerçant-e-s, chercheurs, migrant-e-s, activistes sociaux, citoyen-ne-s de l’espace Ouest Africain, mobilisés du 13 au 16 juillet à Conakry, République de Guinée, adoptons la présente déclaration à l’occasion de la 5e édition du Forum Social Ouest Africain qui a porté sur le thème central « Après (...)

  • La Guinée montre la voie (Samir Abi)

    15 juillet 2016, par Groupe Afrique

    Enfin une cinquième édition du Forum Social Ouest Africain. Plus de huit ans après la dernière édition tenue à Lomé en janvier 2008, 4000 personnes étaient mobilisées au Palais des Peuples de Conakry ce mercredi 13 juillet pour la cérémonie d’ouverture du Forum Social Ouest Africain (FSOA).
    Venus par bus ou par vol, les délégués de la Gambie, du Mali, du Nigéria, du Sénégal et du Togo ont répondu présent à l’appel de leurs homologues de Guinée. Et le succès était au rendez-vous. Tout le gratin politique guinéen était mobilisé pour l’occasion. Du plus haut sommet de l’Etat jusqu’aux citoyens (...)

  • Burkina-Faso : déclaration sur la situation nationale

    24 septembre 2015, par Groupe Afrique

    Au lendemain de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, qui a marqué le coup d’arrêt à la tyrannie et au pouvoir à vie de Blaise Compaoré, le Burkina Faso fait face à la relique la plus hideuse de ce pouvoir déchu : le régiment de sécurité présidentielle (RSP).
    En effet le RSP, avec à sa tête le fantasque Gal. Diendéré, a décidé contre toute attente d’interrompre le processus démocratique ce 16 septembre 2015, à moins d’un mois d’élections démocratiques. Sous de prétextes fallacieux, le RSP souhaite réinstaller l’ordre ancien que le peuple a largement rejeté il y a presque un an. Cette aventure (...)

  • L’accaparement des terres au Burkina-Faso (Boukary Ouédraogo)

    9 septembre 2015, par Groupe Afrique

    Sous thème : Déguerpissement au Burkina Faso : cas des riverains de l’hôpital national Blaise Compaoré
    I / Introduction En Afrique en général et au Burkina Faso en particulier, les délogements forcés ou déguerpissements constituent un phénomène courant qui ne date pas de maintenant. C’est en effet sous l’aire coloniale que cette pratique a pris forme sans qu’il existe aucune règlementation en la matière. Mais la révolution de 1984 a permis de réglementer le domaine du foncier au pays des Hommes intègres.
    Au début, les déguerpissements répondaient aux questions d’aménagement. A partir de 2005, avec (...)

  • Pillage des ressources et conflits en Afrique : Quelle réparation ? (Esmathe Gandi)

    9 septembre 2015, par Groupe Afrique

    « L’Afrique au sud du Sahara est frappée depuis un demi-siècle par la malédiction de la guerre, plus qu’aucun autre continent (...) Les deux dernières décennies du XXe siècle ont vu la guerre s’installer au quotidien, avec son économie de pillage, ses atrocités... »1 Cette phrase tirée de l’ouvrage Géopolitique de l’Afrique et du Moyen-Orient, illustre parfaitement notre thème. « Pillage des ressources et conflits en Afrique : Quelle réparation ? » Cette question à première vue très simple, soulève néanmoins quelques difficultés.
    Tout d’abord, il importe de savoir ce que l’on entend par ressources. S’agit-il de (...)

  • La déforestation en Afrique (Françoise Hoffet)

    22 août 2015, par Groupe Afrique

    Il y a 4 siècles, les forêts recouvraient les 2 tiers du territoire de la planète. Aujourd’hui, elles n’en recouvrent plus qu’un tiers, soit 3,7 milliards d’hectares. L’Afrique est, après l’Amazonie, le continent qui contient le plus de forêts. Ces dernières années, sur tous les continents, la destruction de la forêt n’a cessé de progresser.
    En Afrique, 30 millions de personnes vivent dans la forêt. Cette forêt est pour eux, et pour d’autres Africains aussi, un refuge, une source de nourriture, de vêtements, de médicaments.
    Détruire la forêt. Pourquoi ?
    Il a toujours existé des paysans dont la terre ne (...)

  • Vers un nouvel accord sur le climat (Chancia I. Plaine)

    7 août 2015, par Groupe Afrique

    La Réduction des Emissions issues de la Déforestation et de la Dégradation (REDD), est une proposition de mécanisme d’atténuation du changement climatique qui permettrait de réduire les émissions des gaz à effet de serre en payant les pays en voie de développement pour qu’ils cessent d’abattre leurs forêts. Le concept de REDD n’est pas une idée nouvelle.
    La compensation pour la conservation de la forêt tropicale a été proposée par les scientifiques de l’environnement dans les années 1980 et 1990, mais ce n’est qu’à partir de la seconde moitié des années 1990 que l’idée a gagné du terrain au niveau (...)

  • Consensus nationaliste et néocolonial, la rupture

    23 mars 2015, par Groupe Afrique

    Deux événements marquants de la période sont à corréler : le premier, surmédiatisé, celui de la progression électorale du Front national (FN), et le second, bien peu diffusé, celui de la condamnation de Simone Gbagbo, ancienne première dame de Côte d’Ivoire, à vingt ans de prison (le 10 mars).
    Ce déséquilibre médiatique reflète celui de la vie politique : la banalisation des crimes néocoloniaux va de pair avec la promotion des forces réactionnaires en métropole.
    Depuis la chute du mur de Berlin, des drames dans l’aire francophone sont survenus sans véritable prise de conscience des causes et des effets du (...)

  • Togo : compte rendu du Forum Social des Scolaires et Universitaires (FSSU)

    15 février 2015, par Groupe Afrique

    Du 19 au 21 décembre 2014, a eu lieu au Lycée technique d’Adidogomé, à Lomé, la troisième édition du Forum Social des Scolaires et Universitaires (FSSU) sur le thème : « Citoyenneté et Démocratie : Quelle participation de la jeunesse togolaise » ? Initié en 2009 par Attac Togo, le FSSU se veut un espace de rencontre et d’échange entre les jeunes, issus de nos Clubs Attac Développement Durable, sur des thématiques sur lesquelles nous travaillons. Ces Clubs sont créés dans des établissements scolaires et universitaires de Lomé (nous n’avons pu travailler cette année qu’avec cinq Clubs) dans lesquelles (...)

  • Grève de la faim à répétition à la maison d’arrêt d’Abidjan

    21 décembre 2014, par Groupe Afrique

    « EST-IL FOU ? VEUT-IL LES TUER TOUS ? SINON QUIL LES LIBERE !!! » APRES PLUS DE TROIS ANS SANS JUGEMENT, LES 700 PRISONNIERS POLITIQUES OTAGES DU REGIME OUATTARA DOIVENT ETRE LIBERES SANS DELAI !
    SOUS LE TYRAN CEAUCESCU, L’OPPOSITION DEMOCRATIQUE CLAMAIT SA LASSITUDE DE VOIR « 35 MILLIONS DE PERSONNES VIVANT DANS L’INCONSCIENT D’UN FOU » !!! EN EST-ON ENCOREENTE D’IVOIRE ???
    BIEN DES TRAITS DU REGIME PARAISSENT EN EFFET PATHOLOGIQUES :
    UN DOUBLE LANGAGE SCHIZOPHRENE : LA GUERRE C’EST LA PAIX
    LE MASSACRE À PETIT FEU DE CENTAINES D’OPPOSANTS POLITIQUES, LES TORTURES (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .