Démocratisation

Dernier ajout : 25 novembre 2020.

Articles de cette rubrique

  • Une vague d’espoir

    25 novembre 2020

    Un regain électoral
    Le dimanche 28 juin dernier, s’est ouverte une nouvelle page de la vie municipale : à la tête de coalitions de gauche, les écologistes ont remporté un large succès, et se sont implantés dans les plus grandes villes de France. Marseille, Lyon (y compris la métropole), Bordeaux, Strasbourg, Grenoble qui avait initié ce processus à l’élection précédente. Mais également dans plusieurs villes moyennes, comme Besançon, Tours, Annecy, Poitiers, Bègles, Colombes... Une trentaine de (...)

  • Économie de la connaissance et démocratie culturelle

    2 février 2020, par Martine Boudet

    Cette contribution fait le point sur le dispositif mis en place il y a une décennie : CNRS, pôles de compétitivité, loi LRU et enseignement secondaire.
    Le débat concernant la loi sur l’autonomie des universités (LRU) nécessite d’être resitué dans un cadre international : ainsi, le Conseil de l’Europe a programmé en 2000 à Lisbonne de rentabiliser tous les secteurs universitaires, de manière à « faire de l’économie européenne en 2010 l’économie de la connaissance la plus performante du monde ». Sur une base (...)

  • La démocratie cognitive et culturelle source d’émancipation du néo-libéralisme

    30 janvier 2020

    I- Emergence de paradigmes alternatifs complémentaires (esquisse méthodologique)
    Suite au crash boursier de l’automne 2008, la crise économico-financière, écologique et alimentaire mondiale met à l’ordre du jour la recherche d’alternatives viables au système néo-libéral. Celui-ci, étant symboliquement affaibli mais détenant les principaux pouvoirs institutionnels, les bourses et marchés, les Etats et médias dominants à l’échelle internationale…il est pertinent de corréler autant que faire se peut les (...)

  • La démocratie cognitive et culturelle au service de l’individu

    30 janvier 2020

    En quoi le capital humain est-il un enjeu à l’heure de l’économie de la connaissance ? Quelle construction du sujet est négociable dans ce contexte, en termes d’individualité et d’altérité, de condition masculine et féminine, de citoyenneté et d’identité culturelle, de condition bourgeoise ou populaire… ? Comment la démarche altermondialiste peut-elle contribuer à un exercice réfléchi de l’intersubjectivité, base de la construction de la personnalité individuelle voire du maintien de son intégrité ?
    I- (...)

  • Qui dirige le monde ? Thierry Brugvin (Libre & Solidaire, 2019)

    19 novembre 2019

    Le monde actuel est gouverné par de puissantes organisations qui servent toutes le même objectif : imposer un ordre basé sur un système libéral au profit de quelques-uns. Ce projet est au service de la classe des élites qui dominent les classes moyennes et populaires.
    Parmi ces structures, le fonctionnement de l’économie, dominé essentiellement par la finance, a un rôle prépondérant, renforcé par des facteurs psychologiques, tels le besoin de pouvoir, de reconnaissance, la peur de l’insécurité. Viennent (...)

0 | 5 | 10

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .