Présentation de la commission « Migrations »

mercredi 11 octobre 2017

La commission « Migrations » a été créée en 2009 suite à la publication du livre Pour une politique ouverte de l’immigration (Syllepse) dont la rédaction avait été élaborée collectivement par le groupe de travail « Migrations et mondialisation » créé à l’initiative du Conseil scientifique d’Attac. Après quelques mois de faible activité en fin 2015 dus à des moyens réduits, elle a été relancée en juin 2016, s’est ouverte à une liste élargie d’acteurs sociaux et a contribué à la réalisation de plusieurs ateliers et séminaires lors de l’ESU (Université européenne des mouvements sociaux) tenue en août 2017 à Toulouse.

Si vous souhaitez vous rapprocher de la commission « Migrations », notamment pour recevoir ses informations, échanger sur les expériences citoyennes de solidarité avec les migrants, organiser ou soutenir des actions de terrain dans ce sens, participer à l’une ou l’autre des diverses coordinations existantes, contribuer à l’élaboration du contenu d’une politique migratoire alternative à celles qui sont en place dans les pays de l’UE, contactez la en vous adressant à migrations-contact@attac.org.

Publications

Animations

  • Atelier sur la thématique de l’Interculturel, co-animé avec le FALDI, au FSM de Tunis, 2013.
  • Ateliers lors des universités d’été en 2006, 2007, 2009, 2010, 2011… et 2017.
  • Ateliers dédiés lors des CNCL de 2010, 2016 et 2017
  • Réunions-débats autour de « Pour une politique ouverte de l’immigration », la « Charte Mondiale des Migrants ».
  • Contribution au groupe de travail « géopolitique stratégique » du Conseil scientifique » d’Attac.

Participations et actions

  • Participation au Forum Social Maghrébin d’Oujda en oct. 2012.
  • Participation à des collectifs de luttes pour la défense des droits des migrants : FALDI, « Des ponts pas des murs », « D’ailleurs nous sommes d’ici », UCIJ.
  • Engagements de la plupart des membres de la commission dans les associations locales ou nationales qui mènent des actions de terrain (dont Cimade, RESF, Passeurs d’hospitalité, Inter collectifs de solidarité avec les migrants, FTA, LDH, etc) ou collaborent avec des instances universitaires et de défense des droits des migrants (GISTI, EHESS, etc)
  • Transmission, après accord du bureau ou du CA, de la signature d’Attac aux appels à la mobilisation et aux pétitions de soutien.
  • Plateforme d’échanges des comités locaux d’Attac

Perspectives

La commission mène un travail de réflexion et de publication de textes sur la nécessité d’une autre politique migratoire qui préfigurerait la société alternative que nous voulons, celle que le mouvement altermondialiste cherche à construire. L’action caritative, humanitaire et surtout politique sous tous ses aspects (notamment la primauté donnée aux valeurs de partage et aux droits humains sur les contingences économiques) sont les faces complémentaires de l’action à mener. Un choix stratégique s’impose : accepter la politique des « Nations forteresses » qui privilégie le droit régalien des Etats à autoriser ou interdire l’accès à leurs territoires, ou lui préférer celle d’une reconnaissance et d’un respect des « droits humains fondamentaux » au service desquels l’économie doit se plier.

Pour la construire, la coordination de toutes les actions positives que mènent les associations et collectifs citoyens partout en France comme dans les autres pays doit se développer. En commençant par celles des luttes contre les réglementations discriminatoires et mortifères européennes, en fait directement voulues ou acceptées par les Etats eux-mêmes. Et en les prolongeant par celles qui, dans le respect du droit d’asile et etde la liberté d’installation, créent les conditions d’un accueil, d’une inclusion et d’une intégration réciproques des migrants dans les deux sens. Une société alternative doit en particulier être une société interculturelle où chacun apprenne à vivre ensemble avec l’autre dans un respect mutuel de tous, donc une société alternative aux modèles de l’assimilation culturelle ou de la xénophobie dominante.

Le rôle d’Attac, et celui de la Commission Migration nationale en particulier, est de contribuer sur le terrain et dans la réflexion, avec les autres organisations actives, à la définition et à la mise en œuvre d’une telle politique. C’est pourquoi les militants des différents comités locaux intéressés par cette problématique des migrations sont appelés à s’exprimer, se manifester et si possible à rejoindre la Commission afin de mener ensemble l’action d’Attac dans ce domaine.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .