Articles

  • Impérialisme et classisme : résistance des peuples d’Afrique

    4 mai, par Groupe Afrique

    A propos de « Résistances africaines à la domination néocoloniale », livre collectif dirigé par Martine Boudet du Conseil Scientifique d’ATTAC, et publié aux éditions du Croquant en 2021 (1).
    Il faut sans doute rappeler que le néocolonialisme comme l’impérialisme est multiforme (politique, économique, militaire, culturel) mais surtout classiste, il est le fait du pouvoir des classes sociales dominantes de France, le peuple-classe étant largement innocent dans l’affaire. En Afrique, la classe dominante des USA pratique un impérialisme « par l’arrière », de vigilance sur l’action des « seconds (...)

  • Pour la 2e indépendance des pays africains

    30 avril, par Groupe Afrique

    Abolition du néocolonialisme francophone -Contribution pour le rapport d‘orientation d’Attac (2022-2025)
    Une nouvelle séquence historique sur l’axe Sud-Nord Les événements se succèdent dans de nombreux pays d’Afrique francophone, et dans leurs relations avec l’ancienne métropole : relations Rwanda-France relancées après la remise du rapport Duclert pointant les lourdes responsabilités de l’Etat français dans le génocide des Tutsis en 1994 , deux coups de force militaires au Mali en un an, sanctionnés par Paris et l’Union africaine notamment au nom de la « guerre contre (...)

  • Opération extérieure au Mali et au Sahel (Lettre ouverte)

    2 mars, par Groupe Afrique

    Il est peu de dire notre étonnement, pour ne pas dire notre indignation, à l’écoute de l’intervention de Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée nationale, le 22 février dernier, concernant les suites de l’opération militaire française (Barkhane) au Mali et au Sahel. Lecture Au Mali, le crève-coeur
    par JEAN-LUCLENCHON https://youtu.be/tbwOoMc2Fw0
    Les contradictions qui s’y manifestent semblent montrer que le positionnement de votre organisation sur la question de la décolonisation en Afrique subsaharienne n’est pas sûr ni fiable. Ce dont peuvent profiter les droites de toutes (...)

  • Crise malienne : quelles responsabilités des uns et des autres ?

    21 février, par Groupe Afrique

    Il ne fait aucun doute que la France porte une responsabilité historique dans la déstabilisation en cours du Sahel, consécutive à la chute du colonel Khadafi.
    Avec le retour de la Lybie avec armes et bagages des combattants touarègues de la « légion verte » qui ont tôt fait de relancer leur irrédentisme atavique, avant de se faire doubler par des djihadistes, la boîte de Pandore était ouverte au Mali. Mais si le pays a pu sombrer aussi rapidement dans le chaos, c’est aussi qu’à quelques exceptions près, il le doit à l’impéritie de la plupart de ses dirigeants successifs qui se sont souvent signalés par (...)

  • Pour un front anti-autoritaire et altermondialiste

    7 février, par Groupe Afrique

    Appel aux organisations du mouvement social et écologique
    Dans un contexte marqué par la progression inquiétante de l’extrême-droite nationaliste et xénophobe, cet appel plaide pour la mobilisation des gauches sur le terrain altermondialiste.
    Au vu de la situation socio-politique du pays,
    qui se traduit par la médiatisation intensive des programmes d’extrême droite et de candidats qui les portent au mépris des lois qui sanctionnent le racisme et les appels à la haine comme délits
    dont la régression du débat public est causée par une législation liberticide et attentatoire aux droits humains , au (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 85

Crédits et mentions légales . Propulsé par SPIP . Conception : ATTAC France . Design & Réalisation : LEKTUM .